Rechercher

Le calme après la tempête


J

e sais les messages de cet hiver ont été écrits tantôt sur le coup de la colère tantôt dans le désespoir à cause d'à souffrance infligée par cette LOMBOCIATALGIE FORAMINALE ! Ouff plus d'un an 24/24 avec cette pression qui s'accentuait juste en me levant pour aller à la toilette . Avec tous ces commentaires d'encouragement qui ne passaient pas du tout . Peu à peu j'ai faite le vide autour de moi par ce que j'étais insupportable et inconsolable .

Presque un an plus tard la physiatrie me prend en charge . Après deux infiltrations à la cortisone et la médication ( Morphine pré-gabalin cyclobenzaprine et Cymbalta ! ) Et oui cymbalât . J'étais au bout du rouleau et le moral à 0 . La première infiltration à soulager mes jambes et on a pu baisser la morphine de moitié . Nous sommes passé de 24 mg à 12 .J'ai tenté de baisser jusqu'à6 mg mais la douleur est réapparue avec une violence qui m'ascié en deux . Cette journée j'ai pri en double toute la morphine etmes inters-doses jusqu'à ne plus bouger . Quand je repense à la sensation lorsque j'ai baissé la morphine à 6 mg . J'ai eu le temps de mettre une image sur cette douleur . J'avais comme l'impression qu'on me vissait de gros boulons juste dans le haut des fesses . La douleur était si intense (et cela est arrivé souvent dans cette année) que j'avais peur qu'elle ne disparaisse jamais . Alors moi et Dr Archambault mon médecin de famille a remonté la dose à 12 mg . Ensuite il y a eu une autre infiltration le 22 avril plus précisément . Je vais attendre un peu avant de baisser la morphine . En ce moment je suis stable . J'arrive à me déplacer plus longtemps, mais je me dois de m'imposer quelques poses ici et là pendant la journée . Mais c'est merveilleux de gouter à nouveau au décor qui m'entoure de respirer de regarder l'horizon et d'aller le toucher ! je revois mon docteur le 4 mai, mais avant je dois rencontrer le docteur de mon employeur . Son rôle est de me remettre à travailler le plus tôt possible ,mais il a un mais, j'espère qu'ils mettront une pression au niveau de ma capacité . Je veux retourner travailler, il ne me reste que quelques mois avant d'atteindre mes 35 ans d'ancienneté pour pouvoir toucher à mon fonds de pension et réer . On verra comment ils réagiront à mon bilan de santé ( à SUIVRE) !

Pour l'instant je vais respirer !


0 vue

Benoit Gagnon| Artiste | Auteur compositeur interprète | Blogueur | Raconteur | créateur | voyageur |webmaster | Youtubeur | Rêveur

Vous pouvez seulement me texter à ce numéro :

514-893-6792

2007©2020 par Benoit Gagnon. Créé avec wix.com

Laval-Québec-Canada- Copyright ©